• "

    " Peppie, reprend-toi!"

    Elle sursauta et détourna bien vite le regard pour se soustraire à l'expression sévère qu'arborait Diurn Menerken, son supérieur. Bien qu'elle fut la fille aînée de l'empereur, son statut de femme lui interdisait l'accès au trône au profit de son frère cadet. Elle aurait pu se contenter de tenir son rôle de princesse. Accepter les terres que son frère lui lèguerait, épouser un seigneur, gérer ses paysans et ne plus se soucier des problèmes de l'empire. Mais voilà, Peppie aimait Yshia. Et lui être inutile lui paraissait insurmontable. Elle avait donc renoncé à son statut et à son sang royal pour intégrer la prestigieuse Garde d'Elite de l'Empire. Un groupe de soldats, sélectionnés parmi les meilleurs faits d'armes de tout Yshia, qui ne vivait que pour assurer la sécurité de l'Empereur. Une tâche dans laquelle ils avaient tous failli quelques semaines en arrière.

     

     

    " Tu était la fille aînée de Cererus mais à présent tu es surtout un membre de la Garde d'Elite. Tu as fait serment de protéger l'Empereur et l'Empire. Tous ici ont besoin de te savoir forte et déterminée. Comment comptes-tu les convaincre que tout ira bien si tu pleurniches comme une enfant?" Insista Diurn.

    "Pardon monseigneur! Cela ne se reproduira plus." S'excusa-t-elle.

    Diurn ne plaisantait jamais lorsqu'il s'agissait de la Garde. Il gérait les meilleurs éléments d'Yshia et attendait d'eux une attitude irréprochable, aussi forte et digne que le voulait la réputation de son unité.

     

     

    De ce que Peppie avait pu constater, les membres de la Garde étaient, pour la majorité d'entre eux, issus de familles très nobles. S'ajoutait parfois à eux quelques héros locaux, ou des soldats de seconde classe ayant effectué des actes de bravoure particulièrement populaire. La Garde était aussi une image. Ses membres devaient rester, aux yeux du peuple d'Yshia, une source d'espoir, fidélisant le peuple à l'empire en leur apportant à la fois un profond sentiment de sécurité et une certaine fierté.

    Ainsi, par exemple, le jeune homme qui se tenait sur la droite de Diurn (et qui d'une règle générale le suivait un peu partout) se nommait Clerfield Johvnan, huitième né de la très pretigieuse famille. Les Johvnan avait juré fidélité à l'empire plus de 1500 ans auparavant et , n'avait jamais failli dans leur serment jusque là.

     

     

    Mais étrangement, bien que tous les autres membre de la Garde remplissait cette condition siné qua non de popularité, il y'en avait un qui semblait échapper à cette règle...


  • Commentaires

    1
    Anarazel Profil de Anarazel
    Samedi 20 Octobre 2012 à 17:59

    Mais ... c'est quoi ça ?! J'étais plongée dans ma lecture, en train de me demander qui était le beau brun des plus appêtissants que l'on voyait sur la dernière photo quand ... Bam ! Y a pas la suite ! Y a de l'injustice !

    Sinon que dire qui serait peut-être un peu plus intelligent ? Tu viens de trouver une lectrice bien sévère ! *rire démoniaque*, car je ne suis généralement pas fan de ce genre. Pourtant, j'ai adoré (et pas que pour la dernière image xD). Je sais pas, y a un petit quelque chose qui me dis que j'ai envie de connaitre la suite x) en plus, c'est super bien écrit et tes sims sont vraiment magnifiques ^.^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :